“…ce traitement procure d’excellents résultats…”

La Carboxythérapie

La carboxythérapie s’est développée avec succès dans le traitement de la cellulite et de l’aspect « peau d’orange ».

Plusieurs études ont mis en évidence l’effet bénéfique de la carboxythérapie sur le relâchement cutané et les vergetures. Utilisé depuis 1932, ce traitement procure d’excellents résultats sur la récupération des tissus endommagés, avec effet collatéral sur l’aspect de la peau, rendue plus belle.

La séance de carboxythérapie

Lors de la consultation avec le médecin, le nombre de séances nécessaires sera discuté et fonction de l’indication et de la zone à traiter. En général, elles sont au nombre de 6 à 10, avec un rythme de 1 à 2 séances par semaine.

Après désinfection de la peau, le médecin injectera dans les tissus une quantité de gaz carbonique à la profondeur désirée, suivant l’indication et la zone traitée.

Cette injection sera fera à l’aide d’une aiguille fine et d’une tubulure stériles. Ce matériel est à usage unique. Avant l’injection, une anesthésie locale pourra être faite avec l’aide de crème anesthésiante, 1h30 avant le geste dans la zone à traiter.

carboxytherapie

Les indications en médecine esthétique

Au cours de la consultation avec le médecin spécialiste, l’indication ou non d’une carboxythérapie sera évaluée, ainsi que les contre-indications inhérentes à tout traitement.

Les indications principales de ce type de traitement sont :

  • Le relâchement cutané : en particulier l’ovale du visage, la face interne des bras et des cuisses, mais aussi le dos des mains, le ventre, etc.
  • La cellulite : avec un effet modéré sur le volume, une amélioration nette de la peau d’orange et du relâchement cutané.
  • Les rides du décolleté et du cou.
  • Les vergetures : avec un effet net sur le rapprochement des berges, l’aspect bombé et la coloration. Particulièrement efficace pour les vergetures anciennes et blanches.
  • Les cernes : belle amélioration de la coloration brune des cernes de peau d’origine méditerranéenne ou de leur aspect bleutée pour les peaux fines.
  • Les cicatrices : amélioration de leur aspect en agissant sur le processus de cicatrisation pour les cicatrices récentes.
  • Les paupières inférieures : amélioration des ridules et de l’aspect fripé.

Les contre-indications à la carboxythérapie

  • L’insuffisance cardiaque ou respiratoire sévère.
  • La phlébite, l’embolie pulmonaire, l’accident ischémique transitoire ou l’accident ischémique constitué récent.
  • La grossesse et l’allaitement.
  • Les troubles de coagulation et les traitements par anticoagulants et antiagrégants plaquettaires.
  • L’aspirine doit être arrêtée 8 jours avant et après l’injection, si l’état du patient le permet.

Après la séance de carboxythérapie ?

Après la séance de carboxythérapie, il n’y a pas de consignes particulières et il n’y a pas d’éviction sociale.

En dehors des consignes générales hygiéno-diététiques après un traitement par carboxythérapie, il n’est pas nécessaire de prévoir un nouvel entretien. C’est la patiente qui décide de consulter en cas de besoin.